Droit des médias

Peut-on écrire dans un commentaire qu’un membre de l’Executif répand une mauvaise ambiance au sein du Conseil? Faut-il entendre la personne en question avant la publication? Le Conseil de la presse dit «non» et rejette une plainte contre la Berner Zeitung.

En enquêtant sur les antécédents d’un prévenu, «L’illustré» n’a pas contrevenu à la présomption d’innocence. Mais il a violé la protection de la vie privée, en publiant certains détails secondaires facilitant l’identification du prévenu au-delà du cercle de ses connaissances.

Les journaux peuvent-ils exploiter des conversations privées entendues fortuitement par leurs propres journalistes ou par des tiers? A certaines conditions seulement, déclare le Conseil de la presse.

Les médias peuvent-ils, lors d’accidents spectaculaires, de catastrophes ou de crimes, publier exceptionnellement des photos de victimes afin que le public puisse prendre part au deuil des survivants?

Un journal gratuit peut-il exiger d'un candidat au parlement qu'il paie pour que son programme politique paraisse dans la partie rédactionnelle? A l'évidence non, car ce faisant il pervertit le mandat démocratique de la presse.