Droit des médias

Un journal peut-il rendre compte des amours carcérales d’un criminel détenu? En principe non, les affaires privées d’un détenu comme des relations amoureuses, des projets de mariage, etc. ne regardant pas le public.

Un texte satirique peut-il recourir à une métaphore animale pour répandre indirectement des préjugés avilissants envers des étrangers? Non, car pour Conseil de la presse la satire ne doit pas servir à couvrir la diffusion de propos discriminatoires.

Reporters sans frontières estime dangereux le verdict rendu à l’issue du procès de Bradley Manning. (Photo © AFP)

Le Conseil de la presse rappelle les règles déontologiques.

Peut-on écrire dans un commentaire qu’un membre de l’Executif répand une mauvaise ambiance au sein du Conseil? Faut-il entendre la personne en question avant la publication? Le Conseil de la presse dit «non» et rejette une plainte contre la Berner Zeitung.