Droit des médias

Malgré l'accord donnée par la gérante d'un atelier pour handicapés, un journal doit demander celui des personnes présentes avant de publier leur photos.

La publication d’une photo montrant l’auteur d’un crime de sang immédiatement après qu’il l’ait commis ne viole pas sa dignité.

Un texte satirique peut-il recourir à une métaphore animale pour répandre indirectement des préjugés avilissants envers des étrangers? Non, car pour Conseil de la presse la satire ne doit pas servir à couvrir la diffusion de propos discriminatoires.

Un journal peut-il rendre compte des amours carcérales d’un criminel détenu? En principe non, les affaires privées d’un détenu comme des relations amoureuses, des projets de mariage, etc. ne regardant pas le public.

Le Conseil de la presse rappelle les règles déontologiques.