Après avoir acquis la majorité du Journal de Morges en octobre 2016, son directeur-rédacteur en chef vient de mettre la main sur le solde des actions qui étaient encore en possession de Tamedia.

L'opération consistant à reprendre les 49% encore en main du groupe zurichois devait se réaliser par étapes dans un délai de cinq ans. Elle s'est faite de manière anticipée grâce au soutien de la région, des lecteurs et des annonceurs à l'issue d'une première année d’exploitation qui s'est révélée positive. Le Journal de Morges a de plus activé un prêt sans intérêt octroyé par le Conseil communal de la ville, lequel fait suite à l'appui des villages du district lors de la première phase en 2016.

Dans un contexte médiatique perturbé, cette annonce constitue un signal pour tous ceux qui croient en l’avenir de la presse écrite et sont prêtes à s’engager pour son maintien en Suisse romande. Âgé de 43 ans, Cédric Jotterand a suivi un parcours au sein de plusieurs médias lémaniques. Il confirme ainsi son attachement à une presse de qualité, indépendante et qui place la vie locale au cœur des préoccupations de ses lecteurs. Entouré par une équipe d’une dizaine de collaborateurs et d’une vingtaine de correspondants, il entend consolider le titre tout en restant ouvert à de nouvelles formes de collaboration avec les acteurs des médias.