Les éditeurs AZ Medien et le groupe de presse NZZ vont regrouper leurs activités dans les médias régionaux au sein d'une entreprise commune. Ils désirent ainsi assurer leur indépendance et leur futurs développements.

Ce regroupement de leurs portails en ligne, leurs stations de radio et de télévision dont la diffusion présente un caractère régional ainsi que leurs publications spécialisées distribuées en Suisse alémanique couvre une audience atteignant environ 2 millions de personnes. La nouvelle entité emploiera 2000 employés et devrait générer un chiffre d'affaires de  près de 500 millions de francs.

L'ensemble des entités d'AZ Medien, à l'exception de portail en ligne Wartson, sont touchées par cette fusion. Le groupe NZZ apporte toutes ses entités régionales dans dans la corbeille du mariage. Cela englobe en particulier les quotidiens St. Galler Tagblatt et Luzerner Tagblatt. Les entités NZZ Medien (qui englobe le Neue Zürcher Zeitung, NZZ am Sonntag, Folio) et Business Medien (activités événementielles du groupe ainsi que ses services d'information et les publications spécialisées) ainsi que les émetteurs de radio et télévision soumis à la concession de la Confédération. Par contre, les imprimeries des deux groupes de presse sont englobé dans cette nouvelle entreprise commune.

La participation dans le nouveau groupe est réparties à parts égales. Peter Wanner, patron du groupe AZ, prend la présidence du conseil d'administration de la nouvelle entité. Pascal Hollenstein, qui dirigeait jusqu'ici les activités de publication des médias régionaux de la NZZ, reprend la responsabilités de toutes les activités de publication de la nouvelle société. Aucune information n'a été communiquée en ce qui concerne les détails financiers de cet accord. La commission de la concurrence doit encore donner son aval à cette fusion.