Alors que les recettes publicitaires des médias imprimés ont reculé au cours de ces derniers mois, les récentes statistiques de lectorat établies par la REMP laissent apparaître que le nombre de lecteurs reste stable. La part de lecteurs consultant les médias en ligne de marques de médias reposant sur l’imprimé est restée également inchangée sur la même période.

L’étude des lectorats MACH Basic 2017-2 et l’étude intermédia Audience totale 2017-2 publiées le 10 octobre 2017 démontre que le chiffre des lecteurs n’explique pas le recul de recettes publicitaires des médias imprimés (source: Statistique suisse en publicité 2017). En effet, l'audience des journaux et magazines est restée stable, à un niveau élevé, sur les douze derniers mois et ceci, indépendamment de la famille des titres. Environ 93% de la population suisse lit régulièrement un titre existant sous forme imprimée. Ce pourcentage n'a pas varié par rapport à celui de l’année précédente (source: MACH Basic 2016-2).

 

Le rapport entre l'offre imprimée et celle disponible en ligne s'est stabilisé

La part d’utilisateurs en ligne de marques de médias reposant sur l’imprimé est restée également stable sur la même période. Quelle que soit la marque de médias, parmi celles figurant dans Audience totale 2017-2, le rapport lecteurs «papier»–lecteurs en ligne s’est stabilisé à 2/3 pour 1/3. Ce faisant, les accès en ligne depuis un ordinateur de bureau sont en léger recul au profit des accès depuis un appareil mobile. La migration de l’usage «papier» vers l’usage en ligne est encore présente, mais elle ne connaît plus l’ampleur des années passées.

Pour en savoir plus: www.wemf.ch

.